We communicate in many ways

Quelques initiatives pour ceux·celles qui communiquent avec tous leurs sens ou qui apprennent des langues, afin que la situation de chacun·e ne soient pas un obstacle à la participation culturelle. We Communicate in Many Ways aspire à nous faire sentir au festival comme chez soi, peu importe nos besoins, nos habilités ou la langue que l’on parle. C'est aussi, plus largement, un travail en (co)construction pour tenter de déplacer les normes et conceptions de ce qu’est un festival des arts, pour qui et comment il est organisé.

Plus d’info

gaelle@kfda.be | +32 (0)2 226 45 73

Surtitres

Chaque représentation est surtitrée en néerlandais, français et/ou anglais en fonction de la langue de la production. Le surtitrage peut être utile pour les personnes sourdes ou malentendantes ainsi que pour les personnes qui ne maîtrisent pas la langue de la représentation. Les langues parlées ou sous-titrées sont indiquées sur la page dédiée à l’événement.

Boucle auditive

Certains lieux sont équipés de boucle auditive, ils sont indiqués sur ce site web à l’aide du symbole

Performance interprétée en LSFB

La Langue des Signes de Belgique Francophone (LSFB) est la langue propre aux personnes sourd·es de la Communauté française de Belgique. Lors d’une performance interprétée en LSFB, un·e interprète est situé·e sur le côté du podium et signe simultanément ce qui est dit sur scène. Cette année, une des représentations de The Weeping Woods and the Okapi Resistance de Daniela Ortiz sera interprétée en LSFB.

© Daniela Ortiz

Audio description

Avec l’audiodescription, les spectacles sont accessibles aux personnes ayant une déficience visuelle. La technique consiste à décrire en direct le contenu visuel de la pièce, le tout étant diffusé dans un casque afin de ne pas gêner le bon déroulement de la représentation. Cette année, une des représentations de Entre le Néant et l’Infini, je me mis à pleurer de Maxime Jean-Baptiste sera audiodécrite.

website by lvh